Volkswagen a choisi le Salon de Genève pour dévoiler la nouvelle variante musclée de son T-Roc. Il est le second modèle ultra sportif du groupe allemand à tenter sa chance après le Cupra Ateca.

La performance by Volkswagen

Le Volkswagen T-Roc enfile sa tenue de sport dans cette version T-Roc R. Au programme : kit carrosserie avec boucliers spécifiques et jantes de 18 pouces, moteur 2.0 TSI de 300 ch et un 0 à 100 km/h expédié en moins de 5 s ! Tout ceci reposant sur une plate-forme de Golf 7. Plusieurs teintes de carrosserie sont proposées, dont ce bleu « Lapiz Blue » réservé à cette version. Mais la principale nouveauté provient de l’échappement à quatre sorties avec l’adoption d’une ligne d’échappement, disponible optionnellement, signée du créateur slovène Akrapovic.

Et l’intérieur ?

L’ambiance est tout aussi sportive dans l’habitacle avec des sièges Sport en microfibre frappés du logo « R ». Le volant à méplat est aussi spécifique et intègre un insert noir brillant sur la branche inférieure. Si l’équipement de série n’est pas encore connu, ce T-Roc R devrait disposer des compteurs numériques « virtual cockpit » et d’un écran central à commande tactile de 8 pouces.

Sous le capot, le T-Roc R c’est ?

A l’instar de l’Audi SQ2, le T-Roc R abrite le 4-cylindres 2.0 TSI sous son capot. Il délivre une puissance de 300 ch pour un couple maxi de 400 Nm. La transmission est assurée par la boîte à double embrayage DSG à 7 rapports et le système 4Motion à quatre roues motrices. Exclusif à cette version, le mode de conduite « Race » permet au T-Roc R de profiter d’un système de départ canon « Launch Control ». Volkswagen annonce un temps de seulement 4,9 s pour passer de 0 à 100 km/h et une vitesse de pointe limitée à 250 km/h. (limitée électroniquement)

Il arrive … très vite.