Le Groupe Volkswagen a produit un nombre impressionnant de nouveaux SUV ces derniers mois. Avec l’introduction de ŠKODA Kamiq, un modèle plus compact, la marque tchèque complète sa gamme de SUV. En tant que premier SUV urbain, le Kamiq devrait attirer une nouvelle clientèle plus jeune.

Le projet de SKODA

Škoda a présenté le Kamiq comme étant un crossover urbain développé pour concurrencer des véhicules tels que la Peugeot 2008 et le Renault Captur. Ce SUV orienté « lifestyle » est destiné à un public relativement jeune. Par ailleurs, ses motorisations, sa technologie ou encore son châssis ont des éléments communs avec ceux du Volkswagen T-Cross ou du Seat Arona. S’il reprend la plateforme MQB-A0 de ces derniers, il s’en distingue tout de même par son empattement plus long de 10 cm (il se fixe à 2,65 m). A cela une raison simple : Skoda a toujours mis en avant l’habitabilité de ses modèles.

A l’intérieur: Espace et confort

Le Kamiq est le deuxième modèle du constructeur tchèque à présenter le nouveau concept d’intérieur. Le Skoda Kamiq s’identifie à son confrère le nouveau Scala, si ce n’est pour le méplat du volant, en mode surélevée. La planche de bord est agrémentée d’un écran de 6,5 à 9,2 pouces selon la finition, associé à un combiné numérique de 10,25 pouces ( figurant les plus grands écrans du segment ). Le tableau de bord redessiné s’inspire du design de l’extérieur. Les bouches d’aération latérales s’étendent dans les portes, renforçant visuellement l’atmosphère spacieuse du Kamiq.

Tout d’une grande ! 

La face avant du nouveau ŠKODA Kamiq se caractérise par une large calandre à doubles barres verticales et des lignes distinctes sur le capot. Le bouclier avant robuste accentue le caractère tout-terrain du véhicule. Soulignons qu’il est le premier modèle du constructeur tchèque à intégrer des projecteurs avant à LED doubles. Si vous optez pour l’éclairage full diodes, vous profiterez aussi de l’éclairage actif dynamique (diodes activées une par une en fonction du trafic venant en sens inverse). Le Kamiq présente une garde au sol légèrement supérieure à celle d’une citadine classique et il offre donc une position de conduite plus haute. Côté équipement et aides à la conduite, nous retrouvons donc de série le freinage automatique d’urgence avec détection de piéton ainsi que l’assistant de maintien dans la voie. Le régulateur de vitesse adaptatif, la détection de fatigue, ainsi que l’aide au stationnement et le « Crew Protect Assist » sont en option.

Et pour finir, place aux moteurs

Enfin, le Skoda Kamiq sera proposé en 5 motorisations allant de 90 à 150 chevaux, dont une version G-TEC fonctionnant au CNG (Gaz Naturel pour Véhicules) :

  • 3 cylindres essence 1.0 TSI 95ch / 175Nm / BVM5
  • 3 cylindres essence 1.0 TSI 115ch / 200Nm / BVM6 ou DSG7
  • 4 cylindres essence 1.5 TSI 150ch / 250Nm / BVM6 ou DSG7
  • 4 cylindres diesel 1.6 TDI 115ch / 250Nm / BVM6 ou DSG7
  • 3 cylindres diesel GNV 1.0 TGI 90ch / 160Nm / BVM6

Tous les moteurs de ŠKODA Kamiq sont dotés de l’injection directe et de turbocompresseurs. Ils sont associés avec la récupération d’énergie de freinage ainsi que la technologie Stop / Start et sont conformes à la norme antipollution Euro 6d TEMP (la plus stricte à l’heure actuelle). L’ensemble des motorisations de plus de 100ch pourront être associées, au choix à une boîte manuelle à six rapports ou à la transmission DSG7.

Pour patienter jusqu’à sa commercialisation lors de la rentrée prochaine, voici une vidéo du nouvel SUV Skoda :