Après Bruno Sa Sousa d’Arlon, retour à Neufchâteau avec David Bossicart pour l’interview LLorens ! Votre vendeur Volkswagen, fan de rallye, réponds à nos questions !

 

C.H: Bonjour,peux tu te présenter ?

 

D.B : Bonjour, je travaille au garage Llorens de Neufchâteau depuis Mai 2006. J’ai commencé comme conseiller commercial VW jusqu’en 2012.
De 2012 à 2016 j’ai été responsable pour la marque Skoda.
De 2016 à 2018 j’ai occupé le poste de responsable occasions et responsable VW Utilitaire.
Depuis 2018 je suis revenu à mes premiers amours c’est-à-dire conseiller commercial VW et VW Utilitaire.

 

C.H : A quoi ressemble une journée de travail type et sur quels projets travailles-tu actuellement ?

 

D.B : La chose la plus importante pour moi lorsque j’arrive le matin (mais j’y veille aussi toute la journée) est de me mettre à la place du client qui arrive chez nous. Je mets un point d’honneur à l’accueil des clients, que ce soit pour la vente, pour l’après-vente ou même lorsque je reçois un « curieux » qui veut juste jeter un œil. Le client doit se sentir comme chez lui. Mes parents étaient restaurateurs, ça doit venir de là….☺
Il ne faut jamais oublier que nous n’avons qu’une seule chance de faire une première bonne impression.

 

C.H : Si tu pouvais échanger ton poste de travail avec quelqu’un, qui serait cette personne ?

 

D.B : Alors là je ne vois vraiment pas. Peut-être avec un collègue proche de la pension alors, histoire de pouvoir en profiter plus vite. (rires)
N’étant ni manuel, ni administratif, je ne vois vraiment pas. Et puis je ne me pose pas cette question, mon poste actuel me plait beaucoup et je n’ai vraiment pas envie de changer.

 

C.H : Enfin si tu devais donner un conseil à quelqu’un voulant travailler dans ce domaine ?

 

D.B : Motivation – écoute – persévérance sont pour moi les maitres mots.
Beaucoup de jeunes se lancent dans une formation de conseiller commercial mais beaucoup arrêtent avant même la fin de la première année. En 13 ans le métier a énormément changé, il faut s’adapter, se remettre en question, voir clair. Sans ça, il est compliqué de rester à la page.

C.H : Merci d’avoir pris le temps de répondre à cette interview et bonne continuation à toi David !

 

D.B : De rien bonne journée !