En collaboration avec Audi Brussels et le Port de Bruxelles, la Fondation environnementale Audi et son partenaire de projet Recycled Island Foundation ont installé un bassin collecteur spécial dans le Port de Bruxelles. Ce piège à plastique est construit de telle sorte que les déchets flottants dans l’eau sont happés par un filet dans lequel des dispositifs de retenue empêchent qu’ils ne soient emportés, garantissant ainsi qu’aucun plastique ne soit déversé dans la mer via le canal. Le Port de Bruxelles est le troisième site du projet « Recycled Island » après Rotterdam et l’île indonésienne d’Ambon.

Le fonctionnement

Le collecteur fonctionne comme un filtre dans lequel l’eau du canal circule. Un filet est chargé de retenir la majorité des détritus plastique et de les retirer de l’eau. Il s’agit d’un projet novateur, car, comme on le sait, les plastiques transitent d’abord par les rivières avant d’aboutir dans les océans. Selon Recycled Island, le collecteur épure les eaux de surface, jusqu’à 1 mètre de profondeur, ce qui revient théoriquement à récupérer 98 % des plastiques en suspension.

Un message clair

Audi Brussels et le Port de la ville de Bruxelles ont parrainé ce projet de piège à plastique et l’ont installé de façon permanente à l’issue d’une phase de test concluante. Le bassin de collecte mis en place dans le Port de Bruxelles est vidé deux fois par semaine. La quantité moyenne de déchets collectés s’élève à 1m3 par mois.

Cette mesure s’accompagne d’une campagne de sensibilisation : les plastiques collectés ont permis de réaliser un canapé qui est exposé dans le hall d’entrée de l’usine de Forest. Notons que le financement est uniquement privé et qu’il ne fait appel à aucun fonds public..

Audi lutte contre les déchets plastiques.

Ce site utilise des cookies. Vous pouvez paramétrer vos préférences de cookie ci-dessous. Plus d'informations sur notre Politique de protection de données. En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation.

x
©