La nouvelle Audi RS5 sera en vente en juin. Et comme attendu, elle abandonne le V8 au profit d’un V6 turbo de 450 ch !

rs5-2La nouvelle RS5 a donc été présentée au salon de Genève et comme attendu, celle-ci fait la part belle à la réduction de cylindrée puisqu’elle abandonne le V8 de 4,2 litres au profit du V6 copieusement suralimenté par deux turbos et qui développe 450 ch, soit une puissance identique à celle de l’ancien V8.

Outre son moteur, cette RS5 sera aussi vendue sous un nouveau badge : celui de Audi Sport, histoire de faire de l’ombre à M de BMW et AMG de Mercedes. Comme pour le coupé traditionnel, elle repose sur la nouvelle plate-forme MLB et donc sur les nouvelles liaisons au sol qui vont avec comme les épures à 5 bras à l’avant et à l’arrière couplées au système Dynamic Ride Control, soit l’amortissement variable.

Le modèle se reconnaît évidemment par ses éléments distinctifs comme la grille de calandre unique plus large avec un insert de nid d’abeille noir brillant, le nouveau pare-chocs plus volumineux et les grandes prises d’air. Les ailes avant ont été élargies de 15 mm pour accueillir de plus larges roues. C’est aussi le cas à l’arrière (+ 15 mm) de sortie que la ligne est forcément plus musculeuse. En option, Audi Sport propose également un toit en fibre de carbone qui contribue à réduire le poids de quelques 60 kg par rapport à l’ancienne RS5 et ce malgré une augmentation de 7,4 cm de la longueur du modèle.

rs5-4Le V6 à deux turbocompresseurs de 2,9 litres utilisé par le nouveau RS5 Coupe a été développé dans le cadre d’une coopération technique entre Audi et sa société sœur du groupe Volkswagen, Porsche. Ce moteur ouvert à 90° est déjà utilisée pour la deuxième génération de Porsche Panamera S, où elle fournit 440 ch. Mais pour la RS5, il gagne ici 10 ch à 450 ch et 50 Nm à 600 Nm disponibles constamment entre 1900 et 5000 tr/min.

Du côté de la transmission, il y a aussi du changement puisque Audi a abandonné à la S-Tronic robotisée au profit d’une boîte automatique traditionnelle à convertisseur et 8 rapports du spécialiste ZF. Elle est associée à la transmission quattro à quatre roues motrices qui présente une répartition favorable à l’essieu arrière de 40 :60 en statique. En option, le différentiel quattro sport à répartition vectorielle de couple est proposé. Audi annonce un temps de 0-100 km/h en 3.9 sec, soit un progrès de 0.6 sec par rapport à l’ancienne RS5. La vitesse maximale est nominalement limitée à 250 km/h, mais en option de débridage à 280 km/h est possible.

Source Moniteurautomobile.be